Pourquoi vous verrez des publicités canadiennes pendant le Super Bowl

shutterstock_128803486Vous êtes nombreux à ne pas vouloir manquer les publicités américaines diffusées pendant le Super Bowl. Qui ne voudrait pas voir Stephen Colbert vendre des pistaches aidé d’un aigle à tête blanche?!?

Mais sachez que si c’est en ligne seulement que vous pourrez voir ces spectaculaires publicités américaines, c’est pour une bonne raison. Quand un diffuseur canadien achète les droits exclusifs de diffusion d’une émission au Canada, il arrive à couvrir ses frais en exigeant que ce soit uniquement son signal qui se rende aux téléspectateurs.  Cela veut dire que si une station de télévision américaine diffuse la même émission en même temps, ce sera le signal télévisuel canadien – et les publicités canadiennes – que verront les téléspectateurs. Cette pratique, connue sous le nom de substitution simultanée, est nécessaire pour assurer les revenus publicitaires des stations de télévision locales, dont l’un des rôles est de soutenir la programmation locale et canadienne. Perdre cette source de revenus mettrait en danger la sur
vie des stations de télédiffusion canadiennes et réduirait l’importance de la programmation d’ici.

Présenter des publicités canadiennes pendant des émissions américaines permet d’injecter 400 millions de dollars en revenus publicitaires dans notre économie, aide à financer la programmation canadienne qui vous plaît et stimule le marché de l’emploi au pays.  C’est énorme.

Nous savons que le plaisir n’est pas tout à fait le même, mais il est possible de regarder les publicités américaines du Super Bowl sur YouTube. Pour avoir un aperçu du menu, cliquez ici (en anglais seulement).

Mise à jour : Le CRTC a annoncé aujourd’hui que, “Étant donné que le Super Bowl est un évènement unique et que les publicités qui y sont associées et qui font l’objet de promotion intensive font partie du spectacle, le CRTC a décidé d’interdire la substitution simultanée pendant le Super Bowl dès la fin de la saison 2016 de la NFL (c’est-à-dire le Super Bowl de 2017).” Cliquez ici pour plus de détails.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
category iconCatégories :

partager cette 0 commentaires

Vous m’avez perdu à « avis d’atteinte présumée à un droit d’auteur »

Vous êtes sans doute au courant de la nouvelle loi qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2015 et qui impose aux fournisseurs de service Internet, comme Rogers, de transmettre un « avis de violation présumée » du droit d’un titulaire de droit d’auteur lorsque celui-ci estime que les abonnés du fournisseur enfreignent son droit d’auteur. Vous êtes perplexes ? Vous n’êtes pas les seuls !

Nous avons obtenu une entrevue exclusive* avec Pam Dinsmore, vice-présidente responsable chez Rogers de l’application de la politique sur le droit d’auteur, afin qu’elle vous explique en quoi consiste le « régime d’avis et avis ». (*On entend par exclusive une entrevue qu’elle n’avait pas le choix d’accepter étant donné qu’elle travaille pour Rogers.)

Pam, de quoi s’agit-il au juste ? D’un nouveau régime ?

 La loi officialise un régime de déclaration volontaire, appelé régime d’avis et avis, auquel nous nous soumettons depuis des années. En gros, le titulaire du droit d’auteur (comme un studio de cinéma ou une maison de disques) rédige un avis et nous le fait parvenir s’il estime que l’un de nos clients enfreint son droit d’auteur (en téléchargeant illicitement un film, par exemple). Nous transmettons ensuite l’avis (que nous ne pouvons vérifier ni modifier) par courriel au client, pour dissuader celui-ci de continuer de se livrer à ce genre d’activité. Il ne s’agit pas d’une nouvelle pratique. Par contre, nous sommes maintenant légalement contraints de transmettre les avis. Pour nos clients, cette obligation ne change pas vraiment  grand-chose.

Le titulaire du droit d’auteur connaît-il l’identité du client?

 Non, et c’est ce qui importe le plus. Tout ce dont le titulaire est au courant est l’adresse IP. Protéger votre vie privée est important pour nous. Nous ne révélons pas votre identité à l’expéditeur de l’avis et ne le ferions que si nous étions légalement intimés de le faire, notamment par voie de mandat ou d’ordonnance du tribunal. Nous ne surveillons pas vos activités en ligne ni ne tenons de dossier à ce sujet. La seule information que nous détenons est l’adresse IP que nous vous attribuons.

Que signifient ces avis?

 Ces avis visent à décourager les activités illégales, comme le téléchargement ou l’échange de musique ou de films que vous n’avez pas achetés. Un avis de violation présumée n’a rien à voir avec une poursuite pour contrefaçon de droit d’auteur, ce qui n’écarte pas la possibilité que le titulaire du droit intente une poursuite.

À quel endroit les clients peuvent-ils obtenir de plus amples renseignements?

 Il est possible d’obtenir de plus amples renseignements sur le régime d’avis et avis sur le site de la foire aux questions d’Industrie Canada : http://www.ic.gc.ca/eic/site/oca-bc.nsf/fra/ca02920.html.

En outre, voici de quoi à l’air un avis (du moins, la partie introductive que nous transmettons).

Objet : Violation présumée du droit d’auteur

 Madame, Monsieur,

 Rogers a reçu un avis à l’effet duquel les activités associées à votre adresse IP enfreignent les droits d’auteur détenus en exclusivité ou utilisés sous licence par d’autres sociétés, comme le téléchargement de films, de musique ou de jeux.

 Votre vie privée nous importe. Nous n’avons pas révélé votre identité à l’expéditeur qui a signalé la situation, et nous ne le ferons pas à moins d’y être obligés par la loi au moyen d’un mandat ou d’une ordonnance de la cour. Nous ne conservons pas de dossier sur vos activités en ligne, mais uniquement l’adresse IP que nous vous avons assignée.

 La nouvelle loi canadienne sur le droit d’auteur nous oblige à vous envoyer cet avis.  Nous ne pouvons, cependant, pas vérifier le contenu de l’avis ni l’identité de l’expéditeur qui l’a envoyé, et nous ne pouvons d’aucune façon le modifier. Par conséquent, nous vous envoyons l’avis reçu de l’expéditeur sans modification et dans son intégralité, comme nous sommes tenus de le faire.

 Si vous avez des questions au sujet de l’avis de violation de droits d’auteur, veuillez communiquer avec l’expéditeur à l’aide des coordonnées fournies dans l’avis.  Veuillez ne pas répondre à ce courriel.

 Pour obtenir de plus amples renseignements sur les règles qui nous obligent à vous faire part de cet avis, veuillez consulter ces renseignements du gouvernement du Canada : http://strategis.ic.gc.ca/eic/site/oca-BC.nsf/fra/ca02920.html.

Vous trouverez aussi d’autres renseignements sur la page FilRouge de Rogers : http://redboard.rogers.com/2015/you-lost-me-at-notice-of-alleged-copyright-infringement

 Nous espérons que vous vous conformerez aux lois en vigueur en ce qui a trait à l’utilisation des services de Rogers.

 Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 Rogers Communications S.E.N.C.

– Début du message d’un titulaire de droit d’auteur –

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
category iconCatégories :

partager cette 0 commentaires

Coup d’œil sur le salon CES: Ce que j’attends avec le plus d’impatience

CESC’est de nouveau cette période de l’année! Soit mes amis « technos » vont aller à Las Vegas, soit ils vont souhaiter y être. Il y en a qui vont ronchonner à propos des longues soirées et des réveils tôt le matin, des buffets et des horaires chargés, mais nous savons tous qu’ils ne voudraient pas être ailleurs qu’au International CES, également appelé le Consumer Electronics Show, événement où de nouvelles idées et innovations voient le jour et où nous avons un aperçu de ce qui s’en vient. Je ne suis pas allée l’an passé, mais les blogues ont fait en sorte que j’avais l’impression d’y être. Voici une liste de ce que j’aimerais voir au CES 2015.

La nouvelle génération de domotique : Je rêvais d’avoir une maison connectée, un peu comme dans les Jetsons. Mon robot Rosie m’accueillerait à l’entrée. Les lumières s’allumeraient, la musique commencerait à jouer et le four réchaufferait le souper. À l’exception de Rosie, bon nombre de ces fonctions sont déjà offertes par le Système de domotique Rogers. De plus, vous pouvez contrôler votre thermostat, surveiller les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone, garder un œil sur votre famille et vos animaux et bien plus, le tout à partir de votre téléphone intelligent ou de votre tablette. D’autres idées futées pour la maison ont été lancées au CES 2014. L’application HomeChat de LG vous permet d’envoyer des textos à vos électroménagers, il y a des bols qui servent aussi de bornes de recharge et des surfaces de cuisson interactives qui non seulement réchauffent vos aliments, mais vous donnent aussi accès à la météo, aux sports et aux nouvelles. Alors que la maison connectée est la vedette au CES 2015, nous allons sûrement voir de nouvelles idées et des versions perfectionnées de ce qui existe déjà.

Continuer à aller de l’avant : Au dernier CES, les écrans incurvés ont volé la vedette. J’ai emboîté le pas en me procurant le premier téléphone intelligent avec écran incurvé du monde : le LG G Flex. Sa conception incurvée a beaucoup attiré l’attention. Les gens me posent des questions sur ce téléphone à l’épicerie, au Starbucks et tout récemment, au bureau du médecin. Regarder des vidéos sur un écran incurvé est fantastique : l’expérience de visionnement est encore plus immersive et l’écran OLED de 6 po offre des images en format enrichi. J’aimerais ajouter une télé à écran incurvé dans mon salon, mais mon budget ne me le permet pas encore. Au CES 2015, les fabricants vont-ils aller plus loin? J’espère voir des écrans flexibles qui sont à la fois fonctionnels et durables.

Accessoires à porter et vêtements de la nouvelle génération : Nous avons tous vu les montres connectées, mais des souliers, des pantalons et des vestes? J’ai été renversée quand Lechal a lancé des souliers intelligents. Conçus à l’origine pour les personnes ayant une déficience visuelle, les souliers ou les semelles intérieures se connectent à Google Maps et vibrent lorsque vous devez tourner. Et comme si ce n’était pas déjà assez génial, vous recevez des alertes sur votre téléphone lorsque vous êtes à proximité d’attractions touristiques, et les souliers comptent vos calories brûlées pour que vous puissiez atteindre vos objectifs et plus encore. La technologie à porter continuera sans aucun doute à évoluer et je suis impatiente de voir ce qui s’en vient.

Une chose est vraie. Chaque année, la technologie se perfectionne. Ce qui pouvait sembler bizarre ou farfelu en 2014 pourrait être plus évolué cette année. Et les consommateurs pourraient être plus réceptifs.

Si vous vous rendez au CES, PARTOUT CHEZ VOUS de Rogers peut vous aider à garder le contact. Pour seulement 5 $ par jour, vous pouvez utiliser les données ainsi que les appels et les messages texte compris dans votre forfait Partagez tout en itinérance. Il n’y a pas d’attrape. Vous n’avez qu’à texter voyage au 222 pour vous abonner ou vous assurer d’avoir le bon forfait. Vous n’avez qu’à vous abonner une fois et vous n’aurez aucune mesure à prendre lors de vos futurs voyages aux États-Unis. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez rogers.com/partoutchezvous.

Si vous êtes à Las Vegas, envoyez-nous vos découvertes technos préférées.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
category iconCatégories :

partager cette Comments Off

Garder le contact avec la famille et les amis, peu importe où ils sont

mags_post-300x158Nous avons tous des milliers de choses et de déplacements à faire, mais pour moi, les Fêtes me rappellent toujours qu’il faut ra-len-tir et prendre contact avec la famille et les amis pour leur dire que nous pensons à eux. L’un de mes objectifs pour 2015 est de le faire plus souvent, alors je me suis mise à penser à des façons originales de rester branchée sur ce qui m’importe. Facebook est une excellente solution, mais je veux entretenir des liens plus étroits. Voici quelques idées que j’ai trouvées qui pourraient vous être utiles :

  • Avoir du plaisir! Mon père était entrepreneur, alors j’ai beaucoup voyagé quand j’étais jeune. Lors de chaque voyage, il apportait une reproduction de Flat Stanley, un personnage de l’un de mes livres préférés. Il prenait des photos de lui-même et de Flat Stanley lors de réunions, à l’extérieur de l’hôtel et dans l’avion. Plus tard, nous imprimions les photos et écrivions des histoires sur les endroits que Flat Stanley et mon père avaient visités. C’est une tradition que j’aimerais poursuivre un jour avec ma propre famille. Mais bien sûr de nos jours, les photos pourraient être partagées en temps réel par texto ou courriel.
  • La messagerie vocale est toujours vivante! Ma sœur se rend souvent en Europe et en raison du décalage, elle a de la difficulté à garder le contact avec ses enfants. Lorsqu’elle se couche, elle met son téléphone en mode silencieux. Ses enfants l’appellent après le souper et laissent des messages dans sa boîte vocale pendant qu’elle dort. Elle adore écouter leurs messages lorsqu’elle se réveille. Elle les sauvegarde dans un dossier séparé.
  • Skype, FaceTime et tout le reste! Comme les applications de clavardage vidéo sont un choix évident, nous ne pouvions pas dresser une liste sans les inclure. Mais pourquoi ne pas leur donner une autre dimension? Ma meilleure amie est dans une relation à distance. Comme elle et son ami aiment tous les deux cuisiner, ils trouvent une recette et la font en même temps, tout en clavardant avec FaceTime. Ils coupent, émincent, mettent à bouillir et font revenir leurs ingrédients, puis savourent un repas ensemble, même si des kilomètres les séparent. C’est presque trop mignon et elle va peut-être être choquée parce que j’ai raconté son histoire, mais voyez-y plutôt une idée pouvant vous inspirer.
  • Créez un journal de voyage numérique! Si ce n’avait été que de ma mère, elle aurait implanté un GPS dans mon bras alors que je voyageais dans le sud des États-Unis. L’application Trip Journal (pour iOS et Android) était la meilleure solution de rechange. Elle m’a permis de partager mon emplacement, mes photos et mes mises à jour avec mes amis et ma famille. Et ma mère avait l’esprit en paix. Lorsque je commence à m’ennuyer de ma période nomade, je peux regarder mes voyages sur Trip Journal; mes souvenirs sont toujours présents et en lieu sûr.

Si votre aventure vous mène aux États-Unis, PARTOUT CHEZ VOUS de Rogers peut vous aider à garder le contact. Pour seulement 5 $ par jour, vous pouvez utiliser les données ainsi que les appels et les messages texte compris dans votre forfait Partagez tout en itinérance. Il n’y a pas d’attrape. Vous n’avez qu’à texter voyage au 222 pour vous abonner ou vous assurer d’avoir le bon forfait. Les clients ne payent donc pour l’itinérance qu’un maximum de 50 $ par facture mensuelleVous n’avez qu’à vous abonner une fois et vous n’aurez aucune mesure à prendre lors de vos futurs voyages aux États‑Unis. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez Rogers.com.

Voilà donc quelques façons originales de garder le contact pendant les Fêtes et par la suite. Avez-vous quelque chose à ajouter à la liste?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
category iconCatégories :

partager cette Comments Off

Une réglementation plus judicieuse = Internet plus rapide pour vous

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) revoit les services en gros et les politiques associées. En d’autres mots, il tient des audiences publiques au sujet des règles qui demandent aux fournisseurs Internet d’offrir l’accès à leur réseau aux autres fournisseurs pour leur permettre de devenir des grossistes de services Internet.

Beaucoup de propositions et de revendications ont circulé pendant les audiences. Nous comparaissons aujourd’hui, mais nous voulions tout d’abord vous faire part de nos réflexions qui tournent principalement autour de notre volonté d’offrir de meilleurs services Internet à nos clients.

Voici cinq choses que vous devez savoir concernant l’état du marché et notre proposition d’une réglementation plus judicieuse :

  1. Les Canadiens ont accès à des vitesses Internet élevées à des prix abordables. Le marché est concurrentiel (même l’organisme de surveillance de la concurrence du Canada l’avoue et s’est prononcé contre une nouvelle réglementation), ce n’est donc pas le temps de mettre en place davantage de règles qui ralentiraient ce processus.
  1. Nous proposons que la réglementation de l’accès et des tarifs en gros soit reconduite cinq autres années selon un modèle de tarification qui permettrait aux fournisseurs de continuer d’offrir des tarifs avantageux et une bande passante illimitée.
  1. Nous sommes résolus à investir pour vous offrir une meilleure expérience Internet. PCMag.com a indiqué que nous sommes les plus rapides au pays depuis deux ans et presque tous nos clients peuvent se procurer un forfait qui offre des vitesses pouvant atteindre 250 Mbps. Nous nous engageons à continuer d’investir.
  1. L’utilisation d’Internet de Rogers augmente de 65 % par année et de nombreux utilisateurs souhaitent profiter de vitesses plus élevées. Nous avons besoin d’une réglementation judicieuse qui incite à l’investissement afin de pouvoir continuer de répondre à cette demande.
  1. Les nouvelles technologies évoluées comme la fibre optique résidentielle nous permettront de vous offrir des vitesses plus élevées, mais il n’est pas logique que nous investissions des millions si une autre entreprise peut « emprunter notre réseau » et vendre ces services d’emblée. On devrait obliger les entreprises à prendre le risque d’investir dans ces nouvelles technologies afin de vendre ces services.

Nous espérons que le CRTC choisira une réglementation judicieuse pour que nous puissions continuer de vous offrir de meilleurs services Internet. Nous prévoyons qu’une décision sera prise l’an prochain. Nous vous tiendrons au courant.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
category iconCatégories :

partager cette Comments Off